Stan Van Steendam - Hughes Dubuisson

 

Stan Van Steendam

Dans les minéraux, ce concentré de pierre réprimée, tant de douleur inconsciente, tant d’efforts aveugles et sourds de ne pas pouvoir ébranler les murs et communiquer avec l’âme de l’univers ! La pierre attend encore de fleurir.    (Brandão 32)

Le travail de Stan Van Steendam nous attire par son caractère fortement matériel et physique, qu’il s’agisse de dessin, de peinture ou de sculpture. Van Steendam ne peut être considéré formellement comme un peintre ou un sculpteur. Il donne forme aux volumes et aux surfaces de manière non conformiste, en relation proche avec la nature. Fruits d’une série de passages, ces œuvres sont imparfaites, naturelles et spontanées. Quel que soit le médium, la même matière est modelée en sculptures ou en peintures à caractère sculptural à partir de plâtre, de jute, de pigments, de bois récupéré, de terre et de peinture.
Son utilisation de la couleur, de la forme, du mouvement et des textures est honnête, primitive, unique et fortement personnelle.
Dans ses peintures, nous retrouvons une surface particulière qui nous rappelle la forme brute de roches enfouies et de terres éloignées. Ses œuvres construites de couleurs et de textures évoquent des souvenirs visuels de la nature, et pourtant, nous nous sentons aliénés devant ces objets. En tant que créateur, il manipule un flux de lave vivante qu’il modèle avec passion en sa forme définitive. La pâte brute contraste violemment avec la surface lisse de la couche finale transparente qui pétrifie l’œuvre et la rend à ses origines naturelles.


Hughes Dubuisson

Après avoir développé un travail en trois dimensions et avoir obtenu un certain résultat avec la série des "chapes" en plâtre, je me suis retrouvé dans une impasse, ne sachant plus que produire sculpturalement parlant.
Cette période de réflexion de mon travail était notamment motivée par le fait que je remettais en question les contraintes pratiques liées à l'aspect monumental de ma démarche, la manutention, le transport, le stockage,...
Je voulais ainsi revenir à la création de quelque chose de plus "léger", de plus intimiste, accessible  et voilà que  deux circonstances, difficilement explicables quant à leurs rapports avec la peinture, ont agi comme déclencheurs de mon envie de revenir au tableau.
Le premier est un voyage à travers les Alpes suisses en allant visiter un ami à Genève. La sensation de ces montagnes et de leur immensité ne me semble traduisible qu'en peinture... Le second est la découverte de ma grand-mère morte dans son lit un joli matin. Là aussi j'ai pris  conscience que seule la peinture pouvait rendre le fait que la lumière n'était plus pour elle alors que le jour se levait pour moi...
Les oeuvres présentées à la galerie Albert Dumont m'apparaissent comme les représentations "nerveuses" et "sensitives" de ces deux puissants événements. (H.D.)


CV Hughes Dubuisson

Né à Bruxelles en 1971, vit et travaille à Bruxelles.
Depuis 2003, Atelier de moulage des Musées royaux d'Art et d'Histoire du Cinquantenaire, Bruxelles.

Formation

  • • 1994-96Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, Atelier de peinture monumentale et atelier de dessin.
  • •1993-94, Première année préparatoire à l'école de recherche graphique E.R.G. Bruxelles.
  • •1990-94, Ecole des arts d'Anderlecht à Bruxelles, atelier de peinture.

Expositions personnelles

  • • 2012    Antrum, L'orangerie, Centre culturel de Bastogne
  • • 2011    Hughes Dubuisson et Pat Andréa, Galerie Florence Rasson, Tournai
  • • 2003    Oeuvres récentes, Espace Entrée Libre, Hôtel communal d'Etterbeek, Bruxelles
  • • 2002    Frame Contemporary Art Project, Bruxelles
  • • 2001    Débordements de salon, Le Châlet de Haute Nuit, Bruxelles
  • • 2000    Peintures récentes, Avenue des Villas (Parcours d'Artistes deSt-Gilles), Bruxelles
  • • 1999    Peintures Orogéniques, Centre Culturel Jacques Frank, Bruxelles.
  • • 1998    Dernières Peintures, Abel Joseph Gallery, Bruxelles

Expositions collectives récentes (sélection)

  • • 2011    Flesh2, Musée Iancelevici, la Louvière / I.S.E.L.P.
  • • 2009    Flesh, I.S.E.L.P, Bruxelles
  • • 2008    Hughes Dubuisson et Maria Dukers, La galerie.be, Bruxelles
  • • 2004  Recherche 2004, Exposition des boursiers de la Fondation de la Tapisserie, des Arts du Tissu et des Arts Muraux de la Communauté française, Centre de Recherche, Musée de la Tapisserie, Tournai • Expo x3, Musée Iancelevici, La Louvière • Mater Materiae, Espace Blanche, Bruxelles • Jeunes Peintres Belge (sous le parrainage de Claude Lorent), Galerie Usage Externe, Bruxelles • Transparences-Fragment 1, Maison d'Art Actuel des Chartreux (MAAC), Bruxelles
  • • 2002    Femina, Kunsthuis de Clairemarais, Turnhout • Il pleut des images et des mots. Hommage à Appolinaire, Musée Guillaume Appolinaire, Abbaye de Stavelot • Galerie La Papeterie, Parcours d'Artistes de St-Gilles, Bruxelles • Point(s) de vue : Paysage 1, 30e anniversaire de la Galerie de Prêt d'Oeuvres d'Art (GPOA), Chateau Malou, Bruxelles.
  • • 2000, Prix 51, Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de la Ville de Liège, Liège • D'une chose à l'autre, Initiative de l’association d'artistes ALTER, Brasserie des Alliés, Charleroi
  • • 2001, 2000 et 1999    Lieux communs, Moving Art Studio, anciens magasins Merchie-Pède, rue des Tanneurs, Bruxelles.

Installations monumentales in situ

  • • 1997    Réflections, Installation picturale dans les laboratoires d'anatomie et d'embryologie humaines de la Faculté de Médecine de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), campus Erasme, Bruxelles.
  • • 1996    Parking Painting, Oeuvre murale (15 x 4m), parking de l'A.D Delhaize, Porte de Hal, Chaussée de Forest, Bruxelles.
  • • 1994    Peinture murale (2,50 x 23m) pour le Festival International du Film Fantastique, Passage 44, Bruxelles.

Bourse

  • • 2003-2004    Bourse de recherche à La Fondation de la Tapisserie, des Arts du Tissu et des Arts Muraux de la Communauté française, Tournai.

Distinctions

  • • 2005     3e prix du concours Art Contest asbl, exposition de jeunes plasticiens belges, Bruxelles.
  • • 1997    Prix de la Commission communautaire française (COCOF) décerné dans le cadre du Prix Médiatine organisé par Wolu-Culture, Centre Culturel de Woluwe St-Lambert, Bruxellestexte