Saison 2010-2011 - Ouverture

Ouverture le jeudi de 13h30 à 20h, les vendredi, samedi et dimanche de 13h30 à 19h

La Galerie Albert Dumont vous invite cordialement à l’exposition d’ouverture de sa deuxième saison. Elle présente  des travaux sur papier de quatre artistes: Mathieu Adam, Cyril Bihain, Monique Dohy et Carl Jonckheere.

Ni les objets ni les personnes n’existent simplement du fait qu’ils occupent une place. Ils deviennent ce qu’ils sont en vertu des correspondances de taille, de position, de distance ou d’orientation. Quand un objet semble posséder son propre espace et une présence, c’est forcément qu’il se mesure de près avec les autres objets et avec l’espace où il se trouve. Il est faux de croire que les choses renferment en elles-mêmes leur propre espace ou qu’elles génèrent un environnement centripète. C’est la relation structurale avec autrui qui engendre les choses, les mots et l’être. L’univers semble être géométrie.
Extrait de Un art de la rencontre, Lee Ufan, Actes Sud, 2002

Mathieu ADAM ne superpose pas, n’écrit pas, il fouille. Tous les matériaux, encre, papier, support, protection, contexte mural contribuent à un rapport sans distance, en ce compris avec la chair même du papier. Des pliages, déchirures, froissements, résultent une indistinction, un camouflage à l’intérieur desquels trame, surface, vide et plein, intérieur et extérieur, ombre et lumière se plaisent à voltiger sans se laisser apprivoiser. Le nuage est sans cesse en recomposition. Méditation?

> 2005: Diplômé  des Etudes supérieures en Arts plastiques, option Dessin, à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.
Septembre 2005 – Juin 2006: animateur artistique au centre culturel La Venerie
2008: Exposition personnelle à la Galerie Espace Blanche à Bruxelles
2009 et 2010:  Double participation, chaque année, à « Art Affordable Fair » (Bruxelles et Paris)

Cyril BIHAIN savoure à l’idée de se mettre en route. Vers quoi? Vers cette disponibilité d’où surgira, par abstraction du désordre ou en symbiose avec ce qui est là devant, une expression toute de justesse et de plénitude. La technique, pourtant bien assurée, ne suffit donc pas à la réussite de l’entreprise. Dans ses dessins à l’encre, la légèreté comme telle, par exemple celle du papier ou du geste, favorise, sans insistance, sans planification, la coexistence de traits hétérogènes. Espace, vigueur et tension ne peuvent dès lors qu’être là.

> Cyril Bihain (24-10-1974) dessine principalement au crayon et à l'encre, sur papiers orientaux. Il étudie la gravure et l'illustration du livre à La Cambre avant de séjourner quelques années au Japon. Il y commence une longue série de carnets de voyage qui deviennent rapidement un lieu d'expérimentation du dessin, de la couleur et de la narration. Cyril Bihain expose ses dessins, images imprimées et livres d'artiste en Belgique et au Japon.

Monique DOHY recherche une synthèse, non pas celle qui conclut et figerait, mais celle d’une dynamique par la réduction au peu, à l’élémentaire, à l’essentiel. Temps et espace y font bon ménage dans la simplicité de l’étalement,  par la respiration de  la transparence, grâce au  dialogue de l’articulation. Austérité sans ascétisme, élégance sans raffinement, présence sans tapage. Une mise à nu qu’ennoblit le risque permanent de tendre au point de rupture sur lequel s’appuiera l’édifice.

> Monique Dohy est diplômée de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, section graphisme et image. Elle développe son travail principalement en gravure et dernièrement au pastel et fusain. Elle participe à plusieurs expositions collectives ou personnelles, ainsi qu'a plusieurs formations (art thérapie, atelier vocal...). Elle a récemment publié un livre en collaboration avec A. De Roo aux Editions Esperluette: “Amour, impossibles objets”. Elle enseigne actuellement la gravure aux Académies d'Anderlecht et de Wavre.

Carl JONCKHEERE et la montagne. Partant du même flanc hivernal, une série de dix dessins noue par des contorsions et des irruptions les forces vécues jusqu'aux volumes des masses nuageuses. L’été, aveu une série de huit autres vues, le massif dévoile dans le dénuement ses végétations envahies d'une luminosité forte.

> Carl Jonckheere a effectué le cycle d’études à la Cambre jusqu’en 2001 et est diplômé de l’atelier de peinture. Il a également suivi les cours de lithographie à l’Ecole des Arts d’Ixelles. Il expose essentiellement à la Galerie 2016 (Bruxelles/Neufchâtel) et à la Galerie Albert Dumont.